Les dangers du voyage astral : trions le vrai du faux

par | Avr 20, 2021 | Non Classé

Besoin d'aide ?

Découvrez les services de Loray Gwondé en Chamanisme, Travaux Occultes et soins énergétiques dès maintenant. 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail et à notre newsletter.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et à notre newsletter et recevoir une notification de chaque nouvel article ainsi que chaque nouvel évènement par e-mail.

Rejoignez les 10 723 autres abonnés

Le voyage astral est un sujet clivant au sein de la communauté ésotérique, en particulier lorsqu’on évoque ses risques. Pour certains, les dangers du voyage astral sont à prendre très au sérieux. On pourrait rester bloqués hors de notre corps, ou ramener des entités avec nous par exemple. Pour d’autres comme Loray Gwondé, le voyage astral ne présente aucun réel danger à partir du moment où l’on y est un minimum initié.

Comprendre le voyage astral

Permettant d’explorer le monde librement au travers de notre corps astral, le voyage astral est une pratique vieille comme le monde qui se répand aujourd’hui grâce à l’explosion des méthodes de partage du savoir. C’est un outil de découverte fantastique qui ouvre l’esprit à un monde au-delà du visible. Mais bien souvent, les âmes les plus volontaires n’osent pas tenter l’expérience, bloquées par la peur de l’inconnu. Commençons donc par essayer de comprendre réellement comment fonctionne le voyage astral.

Comme les initiés le savent très bien, l’être humain est en réalité une entité complexe et profonde qui s’articule autour de sept corps subtils qui peuvent se visualiser à des couches partant du corps physique pour arriver au corps atmique. 

Le corps astral, situé après le corps éthérique et avant le corps mental, possède la capacité de se détacher de notre corps, projetant notre conscience dans le monde pendant que nos corps physique et éthérique reste bien en place. C’est ce phénomène qu’on appelle le voyage astral ou encore l’expérience de hors-corps en langage scientifique.

Il faut comprendre que le voyage astral n’est pas possible n’importe quand. Pour le commun des mortels, il est intimement lié au cycle du sommeil et n’est possible que dans les phases de sommeil paradoxal. Ainsi, un voyage astral est toujours limité dans le temps. Durant ce temps, notre pouvoir de création sera illimité. C’est pourquoi un voyage astral peut être merveilleux si on reste calme et conscient, ou terrible lors d’expériences non maîtrisées (lorsqu’on ne sait pas qu’on est en voyage astral et qu’on reste coincé dans sa peur).

On confond aussi souvent le voyage astral (où le corps astral quitte le corps physique et éthérique) avec le voyage éthérique (où le corps éthérique quitte le corps physique) qui n’a rien à voir : dans un tel cas on est plutôt sur une expérience de mort imminente. Ce ne sont pas les mêmes corps qui sont en jeu et le déclencheur du voyage n’est pas le même.

Lors d’un voyage astral, notre corps astral va donc s’émanciper de notre corps physique, et va pouvoir parcourir ce qu’on appelle le plan astral. Pour beaucoup, ce plan est mystérieux, peuplé de monstres et d’entités. Bien souvent, on ne le connaît qu’au travers de films d’horreurs d’Hollywood. Mais comme pour tous les films, ceux-ci sont loin d’être réalistes.

Illustration d'un voyage astral en gravure sur bois
La fameuse gravure Flammarion représenterait-elle le plan astral ?

Le plan astral

Le plan astral est donc le monde que nous allons parcourir lors d’un voyage astral.

Ce plan est une copie du monde physique, mais bien plus proche du rêve que de la réalité. Il est souvent décrit comme le monde du rêve et des émotions. Bien que considéré comme relevant de l’imaginaire par les scientifiques, l’existence de ce plan est considéré par la communauté ésotérique comme une certitude, prouvée par l’expérience vécue, entre autres lors des voyages astraux.

Des descriptions de ce plan d’existence peuvent être retrouvées de tout temps et dans quasiment toutes les traditions religieuses, bien que les mots employés pour en parler soient bien souvent différents. C’est un plan peuplé d’énergies et d’entités, mais qui n’ont aucun pouvoir comparés à un être humain en voyage, si celui-ci a conscience de ses capacités.

Savoir reconnaître les symptômes d’un voyage astral

Un voyage astral peut être déroutant au point d’aboutir à une panique viscérale. Comme nos pensées sont génératrices de réalité dans le plan astral, il est très important d’éviter ce cas de figure pour ne pas être tourmentés par des visions par exemple. Voici quelques symptômes qui, seuls ou à plusieurs, vous permettront de savoir que vous êtes en voyage astral :

  • L’écho de votre voix : souvent, la voix du voyageur sera perçue avec un écho.
  • La paralysie du corps : souvent, un voyage astral débute par une sensation de paralysie du corps car nos sensations sont encore reliées au corps physique.
  • Une sensation de chute : il arrive que le voyage débute par une profonde sensation de chute. D’ailleurs il arrive aussi souvent qu’elle déclenche le réveil immédiat et coupe court au voyage.

Une fois que vous aurez reconnu l’un de ces trois symptômes, vous pourrez alors effectuer une vérification plus poussée. Par exemple, essayez de vous lever et d’allumer une lumière chez vous. Dans la grande majorité des cas, rien ne se passera. Dans ce cas imaginez la pièce illuminée et les lumières devraient s’allumer. Avec ça, vous ne pourrez pas vous tromper.

Les 3 dangers des voyages astraux les plus souvent cités

Maintenant que vous comprenez ce qu’est le voyage astral, comment il fonctionne et où il vous permet de vous rendre, vous devez certainement vous sentir moins anxieux vis-à-vis de cette pratique. Maintenant, parlons enfin des dangers de la sortie de corps. Vous allez voir, il y en a très peu.

1. La peur panique

Comme nous l’avons dit au début de cet article, le voyage astral ne présente aucun danger tant qu’on est un minimum initié à cette pratique. À partir du moment où l’on sait qu’on est dans le plan astral, et qu’on comprend les tenants et les aboutissants du voyage, on restera calme et on pourra maîtriser le voyage dans une certaine mesure en fonction de notre expérience.

Mais cela implique que, sans aucune maîtrise, le voyage astral peut être dangereux. Alors attention : jamais gravement. Mais un voyage mal maîtrisé, guidé par la peur voire la terreur, peut laisser des souvenirs douloureux. C’est ce qui arrive souvent lorsqu’on fait une sortie de corps sans connaître ce concept. On peut par exemple rester paralysé de peur, sentant des entités autour de nous, mais sans pouvoir bouger notre corps. On s’enlise alors dans la panique, souvent jusqu’à ce qu’on se réveille soudainement.

Ce n’est donc pas un réel danger mais plutôt un risque de mauvaise expérience. Comme dit plus haut, dans la grande majorité des cas un initié qui a connaissance du fonctionnement du voyage astral saura reconnaître les signes et ne tombera pas dans ce piège.

2. Le danger de la possession

Lors d’une sortie de corps, on laisse le corps physique et le corps éthérique derrière nous. Pour rappel, ce dernier est comme une couche énergétique qui épouse complètement le corps. En temps normal, il permet les échanges énergétiques entre le corps physique et les corps subtils. 

Dans le cas du voyage astral, le corps éthérique joue un rôle de barrière entre le monde astral et notre corps physique. Il n’y a aucun risque de subir une possession lors d’une sortie astrale, aucun danger de ce point de vue là. Notre âme est toujours dans notre corps, il n’y a en quelque sorte pas la place pour qu’une entité vienne squatter tout ça.

Photo réalisée avec la méthode Kirilian montrant l’aura électromagnétique d’une personne, qu’on peut interpréter comme le corps éthérique (source)

3. Rester « bloqué » hors du corps

Comme pour le danger précédent, celui-ci est un mythe. 

Tout d’abord pour une personne lambda, le voyage astral est directement lié au sommeil paradoxal, qui ne peut durer que quelques minutes par cycle. Dès que celui-ci prend fin, on est aspiré par notre corps physique sans qu’il ne nous demande notre avis.

Ensuite, quitter son corps et voyager dans l’astral n’est pas si simple que ça. Rappelons qu’on parle d’un corps subtil que nous connaissons très mal, et d’un plan d’existence très différent du plan physique. On n’est pas habitué à tout ça. Au début de la pratique, le moindre écart d’attention mettra fin à l’expérience et vous renverra directement au plan physique. C’est d’ailleurs un point souvent frustrant pour les débutants qui n’arrivent à voyager que quelques secondes pendant des mois.

Enfin, notre corps en 7 couches est fondamentalement conçu pour être uni, il tend à retrouver sa forme initiale par lui-même. De nombreux voyageurs décrivent d’ailleurs un fil argenté faisant le lien entre leur corps physique et leur corps astral. Ce lien est aussi nommé “cordon d’argent” et relie nos 7 corps subtils entre eux. Rien ne pourra venir rompre ce lien hormis bien sûr la mort du corps physique.

Les précautions pour un voyage astral sans danger

Comme vous l’avez vu, le voyage astral ne présente aucun réel danger, si ce n’est de passer un très mauvais moment tourmenté par des visions terrifiantes, générées par vos propres peurs et émotions négatives. Concluons donc cet article par quelques conseils pour éviter que cela arrive.

1. Renseignez-vous sur le sujet

La lecture de cet article est un bon début, mais ne vous lancez pas avant d’avoir bien compris comment les choses fonctionnent. Plus vous réussirez à supprimer la peur de votre esprit, plus vous pourrez aborder le voyage avec calme et éviter les mauvaises expériences de panique. N’hésitez pas à consulter le wikipedia anglophone sur le plan astral qui est très complet par exemple.

2. Ayez un esprit sain

Dans le plan astral vous voyagez à l’état de pensée et ce sont vos pensées qui façonnent le monde autour de vous. Il est donc recommandé de commencer cette pratique lorsque votre esprit est sain. Si votre esprit est parasité par des pensées lugubres ou des peurs, votre première expérience de voyage astral risque fort d’être désagréable. 

Si votre vie n’est pas vraiment heureuse en ce moment et que vous n’y pouvez rien, souvenez-vous que vous pouvez quand même changer votre perception de cette réalité pour l’aborder d’une façon plus positive. La méditation est par exemple très efficace pour ce genre de mission.

N’hésitez donc pas à développer votre pratique méditative avant de vous lancer dans votre quête de voyage astral.

3. Faites-vous accompagner

Un chaman comme Loray Gwondé est en permanence au contact du plan astral. Ainsi, un chaman expérimenté saura vous guider pour un premier voyage fluide. Bien souvent, lorsqu’on veut découvrir une pratique, rien ne vaut la guidance d’un professeur expérimenté. N’hésitez donc pas à nous laisser un message pour que nous discutions de ça ensemble.