Pourquoi refuser certaines demandes?

par | Août 29, 2020

Besoin d'aide ?

Découvrez les services de Loray Gwondé en Chamanisme, Travaux Occultes et soins énergétiques dès maintenant. 

Vous avez aussi une question ?

Posez votre question dès maintenant à Papa Loray Gwondé !

Question de Marc :  Cher Papa Loray, lorsque je vous ai présenté ma demande pour un rituel vaudou le 14 août de cette année, vous avez, sans explications, mentionné que vous ne pouviez pas satisfaire ma demande. Est-ce vis-à-vis de votre agenda ou est-ce que ma demande était déplacée ?

Marc, Je vais tâcher de rester le plus factuel possible pour cette réponse qui a vocation à être donnée en publique et si vous souhaitez que je vous explique spécifiquement pourquoi dans votre cas précis j’ai refusé, n’hésitez pas à me faire parvenir un mail (contact@loraygwonde.fr). 

Ceci étant-dit, oui je refuse bien souvent des demandes et ceci pour plusieurs raisons. 

Il faut savoir qu’avant toutes choses lorsqu’une personne me sollicite pour un acte Vaudou, une action occulte ou tout autre actions thérapeutiques, je vais procéder à une étude préalable. Cette dernière est effectuée pour déterminer si dans un premier temps il m’est donné le droit d’intercéder dans la vie de la personne demanderesse (certain(e)s vivent des épreuves pour une raison bien précise et nous n’avons pas à interagir)

Dans un deuxième temps cette étude va aider à déterminer le pourcentage de chance à l’obtention du but recherché.

Je m’octroie donc le droit de refuser une demande si l’étude préalable m’indique soit que je n’ai pas à intervenir sur la donnée en question, soit si tout me laisse à penser que notre démarche se soldera par un échec. Il faut bien comprendre qu’un acte basique nécessite au minimum 28 jours de travaux. Je n’ai aucun intérêt à perdre mon temps et à vous faire perdre le votre pour un combat perdu d’avance.

Il m’est aussi donné le droit de refuser une demande si cette dernière ne me semble pas éthique. Bien souvent on me sollicite pour des actes motivés par un châtiment aveugle ou par pure vengeance. Entrer dans une démarche sombre ne rendra service ni au commanditaire ni à l’opérateur. Là ou certains confrères ne rencontreront aucun scrupule à agir dans les « arts sombres », je préfère m’en tenir, quant à moi, à des actes motivés par le rétablissement de l’équilibre.

La dernière raison qui pourrait justifier un refus est bien évidemment l’agenda. Je reçois énormément de demandes et pour garder le plus de chance possible de mon côté à la réussite des interventions en cours, il m’est parfois nécessaire d’inviter certaines personnes à se diriger vers un confrère. Je ne travaille pas de manière usinée.