Qu’est-ce que le voyage chamanique au tambour ?

par | Sep 11, 2020 | chamanisme

Besoin d'aide ?

Découvrez les services de Loray Gwondé en Chamanisme, Travaux Occultes et soins énergétiques dès maintenant. 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail et à notre newsletter.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et à notre newsletter et recevoir une notification de chaque nouvel article ainsi que chaque nouvel évènement par e-mail.

Rejoignez les 10 717 autres abonnés

Vous fermez les yeux et frappez sur un tambour en suivant un rythme monotone, calme et envoûtant. Peut à peu, quelque chose vous semble différent… Ce n’est pas une simple musique. Au fur et à mesure que les ondes émises par le tambour emplissent la pièce, vous avez la sensation d’être transporté.

Sans que vous ne sachiez comment, vous avez été transporté ailleurs, quoique vos coordonnées géographiques soient restées les mêmes. Vous êtes momentanément entré dans une transe légère, et vous avez eu un premier contact avec la réalité chamanique.

Aujourd’hui, nous vous parlons des voyages chamaniques au tambour. Celui-ci n’est pas le seul moyen d’entrer en contact avec le monde chamanique, mais c’est un outil très utilisé et pratique, qui structure le voyage

Photo d'un chaman pratiquant le voyage au tambour chamanique
Chamane pratiquant le voyage chamanique au tambour.

Qu’est-ce que le voyage chamanique ?

Prenez quelques secondes pour regarder tout autour de vous. Que voyez-vous ? Des meubles ? Des voitures ? Des personnes vaquant à leurs occupations du quotidien ?

Et si l’on vous disait que d’autres mondes se superposent à celui que vous percevez ?

Le voyage chamanique est un moyen de se détacher de sa rationalité pour aller à la rencontre de son être profond. Malgré l’utilisation du terme « voyage », il n’est pas question de se déplacer physiquement. C’est sur le plan spirituel que les mouvements ont lieu.

Lors d’un voyage chamanique, vous serez appelé à rencontrer les esprits qui vivent autour de vous mais surtout à vous regarder dans les yeux. C’est souvent le moment que choisissent les animaux totems pour vous guider… Écoutez-les avec soin.

Quelle est l’utilité du tambour ?

Lors d’un voyage chamanique, c’est l’âme qui emprunte les sentiers de la découverte et non le corps.

Seulement, même sans le vouloir, l’être humain a tendance à rationaliser, à catégoriser tout ce qui l’entoure. Alors que son hémisphère droit (lié aux émotions) est peu sollicité, le gauche tourne constamment à plein régime, quitte à limiter le champ de sa vision.

En émettant des sons d’une longueur d’onde bien précise, le tambour chamanique est capable d’harmoniser les deux côtés du cerveau humain.

Plus de rationalité extrême, ni de vision partielle. Grâce au rythme du tambour, votre cœur et votre esprit réapprennent à marcher main dans la main. Vous redevenez un être complet et êtes fin prêt à recevoir les enseignements des esprits.

Quel est l’objectif d’un voyage chamanique au tambour ?

Avant de foncer la tête la première, il est normal de vouloir en savoir plus sur l’intérêt d’un voyage chamanique. Après tout, pourquoi tenter l’expérience si vous ne savez pas ce qu’elle peut vous apporter ?

Un voyage chamanique au tambour est un moyen de se reconnecter avec soi-même et de retrouver son chemin. Chaque personne est venue sur terre pour une raison bien précise. Seulement, à force de bourlinguer à gauche et à droite, il est facile de ne plus entendre la petite voix de votre destinée…

Piégés dans notre routine, à la recherche de profits, il est facile de perdre de vue que l’être humain ne se limite pas à ce que l’on voit.

Existe-t-il des dangers à connaître ?

Comme à chaque fois que le voile séparant le monde des esprits de celui du tangible est traversé, réaliser un voyage chamanique s’accompagne de risques.

Une fois dans les monde des esprits, des entités malfaisantes peuvent tenter de s’en prendre à vous… Lors de votre retour, un esprit malin peut tenter de s’accrocher sur vous à votre insu…

C’est pourquoi il est déconseillé d’entamer un voyage chamanique seul. C’est toujours accompagné d’un maître en sciences occultes que ce périple doit être accompli, au risque de se brûler les ailes…