Les larves astrales, des parasites énergétiques intrusifs : comment les détecter et les retirer ?

Contactez Loray Gwondé

Compétent dans de nombreux domaines, Loray Gwondé met à votre dispositions ses capacités. Contactez-le pour travailler avec lui par le biais de soins énergétiques, de soins chamaniques, de travaux occultes ou d'ethnothérapie.
Contact

Les larves astrales, aussi appelées larves énergétiques, parasites astraux ou encore sangsues énergétiques, sont des entités du bas astral qui se nourrissent de l’énergie vitale des êtres humains. Bien que méconnues du grand public, ces créatures sont redoutables et peuvent avoir un impact très néfaste sur notre bien-être physique, émotionnel et mental. Voyons en détail ce que sont ces larves, comment elles agissent et surtout, comment s’en prémunir efficacement.

Qu’est-ce qu’une larve astrale, ou larve énergétique ?

Une larve astrale est une entité énergétique de basse vibration qui vit dans les plans subtils proches de notre plan physique, dans ce qu’on appelle communément le bas astral. Ces larves n’ont pas de forme physique à proprement parler, mais peuvent être perçues par les personnes ayant une sensibilité développée aux mondes subtils.

Les larves astrales sont en quelque sorte des égrégores négatifs qui se créent à partir d’une accumulation et d’une densification de pensées et d’émotions lourdes répétées dans le temps.

De quoi se nourrit une larve astrale ?

Les larves astrales se nourrissent principalement de nos pensées et émotions négatives.

Elles apprécient aussi beaucoup les énergies issues des dépendances et des excès en tout genre : alcool, tabac, drogues, sexe compulsif, jeux.

Les symptômes principaux d’un parasitage par une larve astrale

Quand une larve astrale s’est accrochée à nous, elle agit comme un véritable vampire énergétique qui nous vide petit à petit de notre force vitale. Cela se traduit par de nombreux symptômes :

  • Fatigue chronique, abattement, perte d’énergie
  • Humeur sombre, négativité, idées noires
  • Tendance à la dépression et à l’auto-sabotage
  • Difficultés de concentration et de mémorisation
  • Douleurs erratiques dans le corps
  • Addictions et compulsions difficiles à maîtriser

Si vous souffrez de plusieurs de ces symptômes de façon récurrente sans raison apparente, il est possible qu’une larve astrale soit à l’œuvre.

Le bas astral, lieu de vie des larves énergétiques

Les larves astrales évoluent dans les couches inférieures des plans subtils, appelées le bas astral.

Le bas astral imprègne certains lieux de vie collectifs où les gens laissent libre cours à leurs plus bas instincts : boîtes de nuit, bars, salles de jeux, maisons closes. Les larves y prolifèrent.

Comment se fait-on parasiter par une larve astrale ?

Il y a plusieurs façons d’être parasité par une larve astrale :

  • En passant beaucoup de temps dans des lieux imprégnés de bas astral
  • En ayant des pensées et des émotions négatives à répétition
  • En subissant un choc émotionnel ou un traumatisme important
  • En ayant des pratiques occultes sans protection
  • Par contagion au contact d’une personne déjà parasitée

Les personnes avec un taux vibratoire bas, une aura affaiblie ou des corps subtils mal protégés sont des proies faciles pour ces larves énergétiques qui cherchent à tout prix à se nourrir.

representation dune larve astrale grosse

Qu’est-ce qu’un nid de larves astrales ?

Lorsque les conditions sont réunies, les larves astrales peuvent se regrouper en colonies et former ce qu’on appelle un nid de larves. C’est une concentration importante de larves dans un espace énergétique restreint, qui devient alors hautement toxique.

Les nids de larves se forment souvent dans des lieux de vie chargés négativement suite à des événements traumatiques répétés : lieux de torture, de crimes, de souffrances intenses… Les larves s’y accumulent, s’y reproduisent et génèrent une énergie délétère puissante.

Un nid peut aussi se former chez une personne suite à un parasitage intense. Sa présence devient très handicapante et il est difficile de s’en débarrasser sans aide extérieure.

Qu’est-ce qu’une coque astrale ?

Une coque astrale est une enveloppe énergétique négative, formée par une accumulation de larves et de déchets astraux qui se fixent sur les corps subtils d’une personne. C’est une sorte de cocon sombre et dense qui isole la personne des énergies positives extérieures.

La coque renforce considérablement l’emprise des larves sur leur hôte. Elle les protège et leur permet de se nourrir tranquillement de son énergie. La personne parasitée a alors beaucoup de mal à s’en défaire par elle-même.

Une coque astrale agit comme un filtre négatif. La personne se sent de plus en plus fatiguée, irritable, isolée. Sa vision de la vie s’assombrit, elle perd espoir et n’arrive plus à avancer.

Les miasmes, autre nom des larves astrales

Les miasmes sont un autre terme utilisé pour désigner les larves astrales et autres parasites énergétiques. À l’origine, le mot miasme désignait des émanations toxiques, des substances en décomposition à l’origine d’épidémies.

Par analogie, les miasmes énergétiques sont issus de la putréfaction astrale de nos pensées et émotions malsaines. Ils se répandent comme une maladie dans nos corps subtils et notre environnement. Tout comme les larves, ils se nourrissent de nos énergies basses.

Les miasmes s’accrochent à nos points faibles, nos blessures, nos mémoires noires. Ils peuvent se transmettre sur plusieurs générations et empoisonner toute une lignée. D’où l’importance de faire un travail de nettoyage en profondeur.

Méthodes pour se débarrasser des larves astrales

Il existe différentes méthodes pour se libérer de l’emprise des larves astrales :

  • La purification énergétique par les bains, les cristaux, les encens
  • Les soins chamaniques, les extractions d’entités
  • Les prières de libération et d’exorcisme
  • La méditation de purification par la lumière violette
  • La déprogrammation mentale des schémas négatifs

L’important est d’agir à la fois sur le plan physique par des nettoyages et sur le plan psychique en transformant ses pensées et émotions. Bien souvent, l’accompagnement d’un thérapeute expérimenté est nécessaire pour une libération en profondeur.

larve etherique projection artistique

Méthodes pour se prémunir des larves astrales

Une fois débarrassé des larves, il est essentiel de mettre en place une hygiène énergétique rigoureuse pour éviter d’être à nouveau parasité. Quelques conseils :

  • Maintenez une vibration haute par la méditation, la prière, les pensées positives
  • Purifiez régulièrement votre aura dans des bains ou par la visualisation
  • Protégez-vous avec des cristaux, des huiles essentielles, de la sauge
  • Évitez les lieux et les personnes toxiques qui baissent votre vibration
  • Cultivez des relations saines et nourrissantes uniquement

Le meilleur bouclier contre les larves reste le développement de votre lumière intérieure. Plus votre champ énergétique sera fort et lumineux, moins vous attirerez à vous ces entités sombres.

En conclusion, les larves astrales sont des parasites sournois qui peuvent considerablement nous affaiblir si nous n’y prenons pas garde. Heureusement, en prenant conscience de leur existence et en appliquant des méthodes de protection efficaces, nous pouvons nous prémunir de leur influence négative et préserver notre intégrité énergétique sur le long terme.

FAQ : Pour en savoir plus sur les larves astrales

1. Les larves astrales peuvent-elles se déplacer et changer d’hôte ?

Oui, une larve astrale est mobile sur le plan éthérique. Lorsqu’elle est bien accrochée à un hôte, elle peut se nourrir de ses réserves énergétiques. Mais si cet hôte ne lui fournit plus une subsistance énergétique suffisante, elle va chercher à changer d’hôte et se fixer sur une autre personne plus “nourrissante”.

2. Peut-on créer inconsciemment une larve astrale ?

Tout à fait. Nos pensées et émotions répétitives, surtout lorsqu’elles sont intenses et négatives, finissent par donner naissance à une sorte de forme-pensée qui se densifie sur le plan astral. Si nous ne la déchargeons pas, cette forme-pensée peut devenir autonome et se transformer en larve astrale.

3. Quelles sont les cibles favorites des larves ?

Les larves astrales adorent les personnes qui émettent beaucoup d’énergies basses, comme les personnes déprimées, stressées, en colère, jalouses, etc. Les personnes en état de faiblesse physique ou psychologique sont aussi des cibles de choix car leur corps éthérique est plus perméable.

4. Comment savoir si une larve astrale est accrochée à soi ?

Il y a plusieurs signes qui peuvent alerter : fatigue chronique, pensées négatives récurrentes, tendance à l’auto-sabotage, impression que ses propres pensées/émotions ne viennent pas de soi… Si vous ne vous reconnaissez plus et que vous avez l’impression qu’une force vous tire vers le bas, il peut être utile de se poser la question.

5. Que faire si la larve est très bien accrochée ?

Si la larve est très bien accrochée, elle va réagir très négativement aux tentatives pour s’en débarrasser. Les méthodes douces risquent d’être inefficaces. Il faut alors envisager des méthodes plus “agressives” pour la larve, comme les soins chamaniques d’extraction ou les exorcismes. Un travail psychologique en parallèle est recommandé.

6. Peut-on utiliser des huiles essentielles contre les larves ?

Oui, c’est une méthode qui peut être efficace, en complément d’autres approches. Elle consiste à prendre un bain dans lequel vous aurez versé quelques gouttes d’huile essentielle de citron ou fait infuser de la pelure de citron. Le citron est réputé pour dissoudre la matière astrale. Le camphre est aussi très efficace.

7. Les larves peuvent-elles se multiplier ?

Oui, les larves les plus “grosses” et les plus anciennes peuvent se diviser pour donner naissance à des larves plus petites. C’est pour cela qu’il est important d’agir dès les premiers signes de parasitage, pour éviter que l’infestation ne s’amplifie. Les larves peuvent aussi attirer d’autres larves par magnétisme.

8. Que se passe-t-il quand on détruit une larve ?

Lorsqu’on arrive à détruire ou faire partir une larve, elle se désagrège et ses particules se dispersent sur le plan astral. Mais attention, si on ne change pas ses schémas de pensée, on risque d’en attirer ou d’en créer une nouvelle assez vite. D’où l’importance de poursuivre le travail sur soi en parallèle.

9. Les larves peuvent-elles se transmettre d’une personne à l’autre ?

Oui, il peut y avoir une transmission de larves entre personnes, surtout si elles vivent sous le même toit ou passent beaucoup de temps ensemble. Les larves vont se nourrir des charges émotionnelles émises par chacune des personnes, en s’unifiant. C’est souvent le cas dans les couples ou les familles qui vivent des conflits répétitifs.

10. Peut-on attraper une larve suite à un deuil ?

C’est en effet un moment propice à l’intrusion des larves, car la personne endeuillée émet des énergies très basses de tristesse, de colère ou de culpabilité. Son champ énergétique est affaibli et le choc de la perte crée comme une brèche dans ses corps subtils. Si le deuil est mal vécu, la larve peut s’installer durablement, entretenant la dépression.

11. Les larves énergétiques sont-elles toutes identiques ?

Non, les larves peuvent être de différentes tailles et densités. Les plus petites sont les plus mobiles et peuvent facilement passer d’un hôte à l’autre. Les plus grosses et les plus lourdes sont souvent très bien accrochées à leur créateur ou à leur hôte. Elles se nourrissent de ses charges émotionnelles répétitives depuis longtemps.

12. Comment éviter qu’une larve ne se recolle après s’en être débarrassé ?

Pour éviter de s’en recoller une autre, il est essentiel de faire un travail d’introspection pour comprendre ce qui a créé un terrain favorable en soi. Est-ce une tendance à ruminer des pensées négatives ? Un traumatisme non digéré comme la mort d’un proche ? Des émotions refoulées comme l’agressivité ? En parallèle des soins énergétiques, ce travail sur soi est incontournable, sinon la larve risque de revenir, ou pire, de se multiplier.

13. Que faire si la larve ne réagit pas aux méthodes douces ?

Si les méthodes douces comme les bains avec des huiles essentielles ne donnent pas de résultats, c’est que la larve est probablement très bien installée. Il faut alors passer à des méthodes plus “agressives” pour la larve, comme les extractions chamaniques qui consistent à littéralement arracher la larve du corps éthérique. C’est un processus assez violent pour l’hôte, sauf qu’en général, le soulagement est immédiat après.

14. Les larves peuvent-elles se nourrir des bonnes énergies ?

Non, les larves se nourrissent essentiellement d’énergies basses. Elles perdent goût à leur hôte quand celui-ci élève durablement son taux vibratoire et ne leur fournit plus une subsistance énergétique malsaine. D’où l’importance de cultiver des pensées positives et des émotions hautes, qui agissent comme un bouclier naturel.

15. Comment savoir si nos pensées négatives viennent d’une larve ou de nous ?

C’est une question difficile car nous sommes à la fois récepteur et émetteur de nos pensées. Les larves se nourrissent de nos schémas mentaux négatifs et les amplifient, créant une sorte de cercle vicieux. Si on a l’impression que nos pensées ne nous appartiennent pas, qu’elles sont étrangement persistantes et qu’on n’arrive pas à s’en défaire malgré nos efforts, il peut être utile de se poser la question d’un parasitage.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram